Logo Entreprises et Médias d'Alsace
les Valeurs d'entreprises et médias

Les invités

Dîner-débat

Gélin, de père en fille

Qui : Fiona Gélin
Où :  Mercure gare - Mulhouse
Quand : 13 Septembre 2017 à 19h00
Gélin, de père en fille

Fiona Gélin, a débuté sa carrière au cinéma dans Mayerling aux cotés de Romy Schneider et Omar Sharif, excusez du peu ! Son premier grand rôle au cinéma elle le doit à Alexandre Arcady dans Le grand carnaval où elle côtoie dans une distribution éblouissante Philippe Noiret (qui la sauve des griffes du réalisateur), Roger Hanin et bien d'autres dont des débutants comme Patrick Bruel et Gérard Darmon dont elle tombera amoureuse.

Hissée au rang de sex-symbol suite à ses photos dans Playboy et Lui (photographiée par Mireille Darc), elle fera passer sa vie privée avant sa carrière professionnelle, malgré les conseils répétés d'Alain Delon, ami de la famille avec qui elle a tourné Parole de flic.

Ses amitiés dans le métier son nombreuses (Christian Vadim, Claude Brasseur…) mais sa traversée du désert est longue et elle ne travaille plus depuis des années. Au RSA, elle est heureusement aidée par son ancien compagnon, le couturier Daniel Hechter et quelques amies et amis fidèles.

D'une grande timidité, l'alcool l'aide à prendre confiance en elle et l'accompagne aussi alors qu'elle doit surmonter la mort de son père et plus récemment de sa demi-sœur Maria Schneider, l'héroïne (malheureuse) du dernier Tango à Paris. Elle ne se débarrasse de cette addiction qu'en 2015, avec l'aide du professeur Lowenstein.

En résilience, Fiona Gélin est une femme de tempérament qui vous surprendra sur bien des plans lors de cette soirée de rentrée. Sa vie fourmille de joies et de peines, d'anecdotes savoureuses et de plein de projets à venir.




La lettre E&MA

Regards

Si Fiona !

septembre 2017

Toute personnalité offre une part d'intimidation, mais Fiona GELIN, outre cette part d'impression, a montré sa fragilité à fleur de peau d'entrée. Elle dut l'être aussi un peu par l'assistance du soir, il est vrai que, pour certains artistes, la mise à nu est souvent un exercice périlleux.

Même si Fiona nous avoua ne pas avoir de problème avec la nudité, notre Hervé n'en fut pas moins obligé d'en sortir les avirons pour nouer les chemins de cette si fameuse destinée.

Celle qui nous avoua porter le parfum "L'Homme Idéal" à défaut de le trouver, a fini par nous dévoiler bien des aspects de son existence entre souvenirs professionnels et familiaux.

Cette belle destinée qui commença aux côtés de Catherine DENEUVE et Omar SHARIF dans "MAYERLING", s'écrit désormais sans fil mais avec plein d'émotions et de trac au théâtre après la télévision et le cinéma.

Nous avons découvert une artiste humaine et ouverte à la vie en nous parlant de son amour pour son père Daniel, son frère disparu Xavier, sa demi-soeur Maria SCHNEIDER ainsi que l'Amitié pour ses "vrais amis" comme Daniel HECHTER ou Alain DELON.

C'est son amie Mireille DARC qui aura le mieux permis à Fiona d'exprimer sa plastique impeccable par des photographies qui auront fait d'elle une bombe sexuelle pour certains dans les années 80.

Amoureuse, trop ?, de ses "mecs", à les suivre de trop près dans leurs excès et turpitudes, elle n'en est pas moins un phénix qui a réussi et réussit à renaître et revenir vers le premier plan après avoir dompté moults difficultés.

Au final, nous aurons peut-être été surpris, étonnés ou encore émus à énoncer ce parcours si difficile, un peu comme la gifle que lui donna Delon pour la faire sortir de sa coquille et obtenir le rôle dans "Parole de FLIC".
Son parcours très éclectique nous montre que la vie d'artiste n'est pas un "Grand Carnaval", cette vie qui magnifie parfois, abandonne souvent, est un rouleau compresseur qui détruit les plus fragiles, c'est certainement pour cela qu'elle est très proche des moins chanceux par ses nombreuses associations, les fragiles ont beaucoup de "Coeur".
Fiona nous te souhaitons les 5 lettres de la réussite pour la suite de ta carrière et nous ne manquerons pas d'être présent à l'ILLIADE à Strasbourg le 7 octobre prochain.
Si fragile...



Par Vincent Nivlet